Immobilier au Canada

Immobilier au Canada, en Nouvelle-Zélande et en Australie

Aujourd’hui, nous passerons en revue les opportunités d’investissement dans quelques autres pays occidentaux importants, notamment le Canada, la Nouvelle-Zélande et l’Australie.

Ce sera probablement l’un des derniers épisodes de ma série L’immobilier à travers le monde, car les pays commencent à manquer. Auparavant, j’ai regardé toutes ces farces:

Comme vous pouvez le voir, il ne reste plus grand-chose, seulement des régions comme le Moyen-Orient.

Aujourd’hui, jetons un coup d’œil aux 3 grands pays occidentaux mentionnés ci-dessus et voyons si investir dans l’immobilier est une bonne option.

Comme d’habitude on regarde :

  • Rendement par an (AVANT taxes et autres frais)
  • Peut-on posséder un bien immobilier en tant que non-résident ?
  • Qu’en est-il de l’obtention d’un visa ?
  • D’autres facteurs tels que l’économie, la criminalité, le prix de l’immobilier, …

Personnellement, je ne suis pas fan d’investir dans l’immobilier en Occident, car je pense que l’Occident sera confronté à des crises massives dans quelques années – l’effondrement est certainement aussi possible.

Il est aussi généralement cher et avec un faible rendement. Est-ce aussi le cas du Canada, de la Nouvelle-Zélande et de l’Australie?

1. L'immobilier au Canada

Immobilier au Canada

Rendement moyen par an :

Que pouvez-vous posséder ?

  • Tout, presque pas de restrictions pour les étrangers

Visa:

  • Normalement, vous pouvez rester au Canada pendant 6 mois sans visa, avec une soi-disant AVE (autorisation de voyage électronique) Canada
  • Pour des périodes plus longues, vous pouvez demander un visa. Des permis de séjour permanents sont également possibles

Autres facteurs:

  • Les prix de l’immobilier ont tendance à augmenter
  • Herbe légale
  • Pays progressiste, qui peut être bon et mauvais. Le gouvernement très à gauche m’irriterait personnellement, mais quelque chose pour tout le monde
  • Biens immobiliers chers, une maison moyenne au Canada coûte un peu moins de 400 000 €, et en Ontario et en Colombie-Britannique peut facilement coûter 50 % de plus
  • L’économie croît lentement
  • Belle nature, nombreuses forêts
  • Pays assez sûr, moins de 2 meurtres par an pour 100.000 habitants. Plus de 6000 délits pour 100.000 habitants
  • Impôts élevés, 25% sur vos revenus de loyer
  • Faibles coûts de transaction
  • Comme prévu, la loi est majoritairement du côté des locataires. Dans certaines régions, les locataires peuvent même poursuivre si vous leur facturez un loyer plus élevé que vos locataires précédents

Conclusion:

Le Canada n’est pas vraiment une surprise. C’est un pays occidental de gauche, avec des biens immobiliers chers avec des rendements faibles à moyens.

Il est bien sûr sûr, a beaucoup de belle nature et de paysages variés. Si je devais vivre quelque part en Amérique du Nord, je choisirais le Canada, mais investir dans l’immobilier ne me semble pas une bonne option.

Oui, vous pouvez en tirer profit, mais le prix du bien couplé avec les lois pro-locataires et les taxes élevées ne vous donnent pas, à mon avis, un bon rapport qualité-prix.

2. Immobilier en Nouvelle-Zélande

Immobilier en Nouvelle-Zélande

Rendement moyen par an :

  • 5,5% à Wellington, pour les maisons 1 et 2 chambres. Le rendement est élevé pour les appartements : 6,88 à pas moins de 8,43 %
  • A Auckland 6 à 7% pour les appartements

Que pouvez-vous posséder ?

  • En théorie, tout, mais il existe de nombreuses lois et restrictions, vous pouvez donc consulter le site Web du gouvernement pour trouver des informations spécifiques à votre situation.

Visa:

  • Un visa est obligatoire, et vous pouvez rester dans le pays pour un maximum de 3 mois.

Autres facteurs:

  • L’immobilier très cher, encore plus cher qu’au Canada. Actuellement, le prix moyen d’une maison est d’environ 500 000 €
  • Le marché du logement connaît une croissance spectaculaire, année après année. Près de 20% en 2020
  • Impôts élevés sur les revenus locatifs, jusqu’à 33%
  • La loi est neutre entre le locataire et le propriétaire, ce qui signifie que vous êtes libre de déterminer le loyer
  • L’économie a décliné ces dernières années et s’embrouille généralement un peu
  • Assez sûr, mais il y a encore beaucoup de criminalité dans les grandes villes

Conclusion:

Un très beau pays, où ils ont tourné Le Seigneur des Anneaux, Hercule Les Voyages Légendaires et bien d’autres films épiques et sérieux.

Montagnes, lacs, jungle, glaciers, vous y trouverez tout.

Cela étant dit, c’est un pays cher à vivre. Si vous gagnez beaucoup, vous pouvez y aller sans aucun problème.

Investir purement dans l’immobilier… même alors ce n’est en fait pas une mauvaise idée. Vous pouvez obtenir un assez bon rendement, ils parlent anglais, la loi n’est pas entièrement du côté du locataire et l’immobilier prend de la valeur.

Le seul obstacle est le prix d’achat élevé et le fait que le marché du logement ne peut pas continuer à augmenter aussi fortement.

3. Immobilier en Australie

Immobilier en Australie

Rendement moyen par an :

  • À Sydney 2,8 à 3,7 %, avec des valeurs aberrantes plus élevées dans certaines régions pour les petits appartements
  • Dans d’autres villes jusqu’à 5%

Que pouvez-vous posséder ?

  • Tout, mais il y a des règles et des exigences

Visa:

  • Vous avez besoin d’un visa, vous pouvez le faire en ligne et avec cela vous pouvez rester dans le pays pour un maximum de 3 mois
  • Un permis de séjour permanent est possible

Autres facteurs:

  • L’immobilier est assez cher, une maison moyenne dans les plus grandes villes coûte plus de 450 000 €
  • Les prix de l’immobilier continuent d’augmenter, mais la demande aussi
  • Les impôts sont très élevés, jusqu’à 45% pour les non-résidents
  • Des lois neutres entre locataire et propriétaire
  • Aussi assez sûr (en termes de criminalité humaine)
  • Beau pays pour le surf et autres
  • De nombreuses façons de mourir par toutes sortes d’animaux (araignées, méduses, requins, …)

Conclusion:

Immobilier cher et rendements faibles à moyens, avec des impôts élevés.

L’Australie ne me semble pas tout de suite une bonne option, surtout quand on se rend compte qu’avec l’argent que vous donneriez pour 1 appartement à Sydney, vous pourriez facilement acheter 8 à 10 condos en Asie du Sud-Est, avec presque toujours un rendement plus élevé.

Bref, l’immobilier au Canada, en Nouvelle-Zélande et en Australie m’a réservé quelques surprises (rendements plus élevés dans certaines villes que ce à quoi je m’attendais), mais sinon c’est conforme aux attentes.

Médiocre, il y a de bonnes et de mauvaises choses à dire à ce sujet, mais comme je viens de le dire, il existe d’autres options dans le monde que vous pouvez cultiver beaucoup mieux et commencer avec beaucoup moins d’argent.

Stéphane

Stéphane

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *