L'avenir de l'immobilier

L’avenir de l’immobilier

1. L’état actuel de l’immobilier

Investir dans l’immobilier est encore une très bonne idée à l’heure actuelle, tant pour les débutants que pour les investisseurs professionnels.

Vous pouvez faire beaucoup de profit avec cela, et de plusieurs façons.

Premièrement, il y a la possibilité d’acheter un bien immobilier physique, comme une maison, un appartement ou un autre type de bâtiment.

Vous pouvez ensuite le vendre à des fins lucratives ou le louer pour un revenu passif.

Personnellement, je suis adepte de la location, comme je l’expliquais dans Vendre ou louer son bien, mais vendre est certainement aussi une option.

Investir dans l’immobilier en Belgique et en France n’est pas une bonne idée, à mon avis, car c’est cher avec un rendement moyen à faible, vous devez payer des impôts élevés, le locataire a de nombreux droits, il y a beaucoup de paperasserie en cause… et parce que le monde occidental est en déclin.

Une meilleure option consiste à acheter un bien immobilier dans des régions émergentes du monde, comme l’Amérique latine ou l’Asie du Sud-Est.

Des pays auxquels on ne penserait pas immédiatement, comme la Géorgie, conviennent également, en raison d’un très bon rendement et de meilleures conditions.

Lisez tout à ce sujet dans Meilleur pays pour investir dans l’immobilier.

Une autre façon de gagner de l’argent avec l’immobilier est indirectement, en investissant dans des FPI.

Cela signifie Real Estate Investment Trust, et signifie investir de l’argent dans un fonds qui investit dans l’immobilier.

De cette façon, vous obtenez un rendement du secteur immobilier, sans entrer personnellement en contact avec l’immobilier physique.

Une excellente option pour les nomades numériques !

En bref, l’état actuel de l’investissement dans l’immobilier est assez solide.

Le marché se porte généralement bien, et si vous faites de bonnes recherches, vous pouvez certainement en tirer beaucoup d’argent.

2. Quel est l’avenir de l’immobilier ?

Ce que sera l’avenir de l’immobilier est bien sûr une affaire de marc de café, car des imprévus peuvent toujours survenir, comme la crise de 2008.

Il s’agit donc de pure spéculation, mais nous pouvons déjà jeter un œil aux tendances actuelles et à ce qu’elles signifient probablement.

2.1 Facteurs démographiques

Pour commencer, regardons la population croissante.

Il y a actuellement près de 8 milliards de personnes dans le monde, et nous devrions atteindre la barre des 10 milliards dans un peu moins de 30 ans.

Environ 66 % de cette croissance se produira en Afrique, et l’Afrique subsaharienne comptera près de 4 milliards d’habitants, soit le double des chiffres actuels.

Un peu fou, et bien sûr il y a de nombreuses raisons à cela, y compris un manque d’éducation de qualité, l’attachement aux traditions et aux superstitions, et une peur des préservatifs inspirée et encouragée par l’Église catholique.

Cela signifie qu’investir dans l’immobilier en Afrique (comme je l’ai déjà évoqué dans mon article du même nom) s’avérera probablement très rentable.

De plus en plus de gens se joignent, et ils doivent vivre quelque part.

De plus en plus de gens quittent les cabanes de la savane et commencent à vivre dans les villes, et en particulier dans des pays comme le Ghana et la Tanzanie, il existe d’excellentes options pour gagner de l’argent à partir de là.

Bien sûr, cela reste l’Afrique, il y a donc pas mal de risques liés à un tel investissement.

La plupart des pays y sont très dangereux en termes relatifs, avec des gouvernements instables, la corruption, etc.

De nombreux Africains s’aventureront également en Europe, et la population y augmentera également – malgré la baisse des taux de natalité parmi les Européens de souche.

Parce que la terre est limitée, et que la population ne l’est pas, nous verrons une transition d’une situation où la plupart des gens vivent dans des maisons à de plus en plus d’appartements.

On ne peut pas continuer à construire horizontalement, il faudra donc que ce soit vertical.

Vous pouvez généralement gagner plus d’argent en investissant dans un appartement par rapport à une maison, donc je pense que c’est là que se trouvent la plupart des bénéfices futurs.

L’Asie (hors Japon) et l’Amérique latine connaîtront également une belle croissance démographique.

2.2 Considérations sociopolitiques

L’Occident est en déclin.

Ce n’est malheureusement pas seulement l’avis d’un blogueur idiot, mais il y a beaucoup de facteurs qui le soutiennent.

J’écris actuellement un livre sur ce sujet, j’ai donc fait beaucoup de recherches à ce sujet, mais ce blog n’est pas l’endroit pour en discuter.

Allez à Escaping the West si vous voulez en savoir plus.

On ne sait pas exactement quel effet cela aura sur l’immobilier en Occident.

L’inflation est susceptible d’augmenter, et les actifs tels que l’immobilier sont alors une très bonne option pour investir votre argent.

Après tout, vous pouvez augmenter vos loyers et garder une longueur d’avance sur l’inflation.

Par contre, bien entendu, de plus en plus de personnes quitteront l’Ouest, et que vous aurez donc un problème d’occupation de votre bien.

Cela peut à son tour être compensé par les vagues croissantes d’immigration.

Les gouvernements vont aussi devenir plus stricts et imposer plus de règles et de quotas, ainsi qu’une augmentation des impôts… qui sont déjà si élevés en Occident. Donc pas bon signe.

3. L’avenir de l’immobilier : conclusion

Investir dans l’immobilier peut rester une bonne idée à l’avenir, mais encore plus qu’aujourd’hui il est important que vous le fassiez ailleurs dans le monde.

Non seulement vous en tirerez plus de bénéfices, mais vous pourrez également éviter les conséquences négatives qui accompagnent la chute de l’Occident dans les décennies à venir.

Mis à part les spéculations et les idées controversées, les faits sont que la population mondiale va augmenter (surtout en Afrique, mais aussi en Europe en raison de l’immigration), et de plus en plus de personnes vont commencer à vivre dans des appartements.

Utilisez ces connaissances pour faire des investissements judicieux dans l’immobilier.

Personnellement, mon plan est de posséder des biens immobiliers sur plusieurs continents.

D’abord en Asie du Sud-Est, puis en Amérique latine, puis peut-être en Géorgie ou dans un autre pays où j’ai un « flag ».

Stéphane

Stéphane

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.